Envoyer un courriel à l'auteur
Sara Belaid
Sara
Belaid

(Rédactrice)
Table des matières

Le commerce de détail au Québec : vers un virage numérique

Dernière modification: 2018/10/08 | Temps de lecture approximatif 6 mins

Le commerce en ligne fait certes des heureux, mais pas que! Alors que les consommateurs achètent de plus en plus sur les plateformes en ligne transactionnelles, les détaillants québécois peinent à faire face à une concurrence mondiale. On parle notamment du géant américain Amazon et des sites web chinois qui proposent les produits à des prix imbattables.

Tel est le constat qui a mené le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD) à proposer un plan d’action au gouvernement pour accompagner les détaillants québécois dans le virage numérique.

Léopold Turgeon est Président Directeur général du CQCD, il nous explique les enjeux actuels du commerce de détail et nous en dit plus sur le programme « Virage Numérique des détaillants Québécois ».

Commerce numérique

source: unsplash

Léopold Turgeon – De la vente de bleuets à Loto-Québec

Léopold Turgeon c’est avant tout un autodidacte, passionné et fédérateur. Venant du Saguenay–Lac-Saint-Jean, l’actuel PDG du CQCD est tombé dans le commerce de détail très jeune. « Ça a commencé par la vente des bleuets, puis le lait, ensuite la bière, pour un jour me retrouver à occuper des postes à responsabilité à Loto-Québec, et ce, durant 27 ans » nous confie-t-il.  

Après une carrière riche et fructueuse au sein de Loto-Québec, Léopold Turgeon décide de relever un nouveau défi en rejoignant la direction du Conseil québécois du commerce de détail (CQCD). « J’avais le goût de supporter une belle cause, en appuyant des hommes et des femmes qui prennent des risques tous les jours et qui font travailler du monde ». C’est dans cette optique que Léopold Turgeon a débuté sa carrière au CQCD, depuis presque six ans maintenant.

Le Conseil québécois du commerce de détail, c’est avant tout un leader du commerce de détail au Québec. L’organisme a pour mission de représenter, promouvoir et valoriser ce secteur et de développer des moyens pour favoriser l'avancement de ses membres. Il regroupe plus de 5 000 établissements commerciaux et représente près de 70% de l'activité économique liée au commerce de détail au Québec. On peut donc considérer le CQCD comme étant le porte-parole du commerce de détail dans la province québécoise.  

Commerce numérique

source: unsplash

Le commerce de détail au Québec en chiffres

Avec un taux de vente en progression de 6% en 2017 et de 4,5% en 2018, on peut considérer que le secteur du commerce de détail se porte bien. Toutefois, deux principaux secteurs sont liés à l’augmentation des prix : le secteur automobile et l’essence. « Ces deux entités représentent tout de même 40% du commerce de détail », nous explique Léopold Turgeon. « Même si c’est l’essence qui fait grimper les prix, c’est dans l’achat de vêtements et de parfums que le consommateur va couper au vu de l’augmentation des prix. » Il ajoute « oui il y a une augmentation des ventes. Et oui, le consommateur est encore au rendez-vous, mais il y a quelques lignes rouges auxquelles il faut faire attention ».

Aujourd’hui les détaillants québécois se retrouvent en compétition, non pas les uns avec les autres, mais en compétition directe avec les grands joueurs étrangers. On parle ici de géants du commerce de détail comme Amazon qui arrive à rejoindre le consommateur, en lui livrant les produits en un temps record et à des prix compétitifs. Le numérique devient ainsi un enjeu crucial pour les détaillants québécois.

Quelques chiffres annuels

  • Les achats en ligne des Québécois à l’extérieur du Canada représentent 3 milliards de dollars;
  • 80 millions des colis livrés au Canada proviennent des USA;
  • 40 millions des colis livrés au Canada proviennent de Chine.

Depuis les 25 dernières années, les achats en ligne ont littéralement explosé. On apprend dans un sondage du CQCD qu’au Québec, 71% des achats en ligne ont été faits sur Amazon durant la période des fêtes. D’ailleurs, l’une des principales revendications du CQCD c’est d’avoir une plus grande équité entre les commerçants québécois et les commerces en ligne étrangers qui payent moins de taxes.  

Commerce numérique

source: unsplash

Le Virage Numérique des détaillants québécois

Depuis plusieurs mois, le CQCD propose aux PME du commerce de détail un programme d’accompagnement personnalisé pour réussir le virage numérique. Le Conseil québécois du commerce de détail, en collaboration avec le ministère de l’Économie, de la Science et de l’innovation, a entamé un projet visant la migration de 1 325 détaillants québécois vers la vente en ligne transactionnelle.

L’idée du programme vient d’un constat déterminant: au Québec, 94% des détaillants emploient moins de 50 employés. C’est cette catégorie d’entreprises qui requiert un appui et un accompagnement.

« Comparé à l’Europe, le Canada a pris un retard important concernant le commerce numérique. À titre d’exemple, au Royaume-Uni, 20% des ventes en commerce de détail passent par le web, alors qu’ici on tourne plus vers les 4% ou 5% » nous explique Léopold Turgeon. Cette réalité a fait réagir le gouvernement qui a accordé une enveloppe de 86 millions de dollars au CQCD pour mener à bien ce projet qui se déroule sur une période de 30 mois. D’ailleurs, 680 détaillants sont déjà inscrits au programme.

Tout savoir sur le programme Virage Numérique des détaillants Québécois.

Commerce de détail

source: unsplash

Un programme en 3 étapes

  • L’étape du diagnostic: deux jours de travail qui permettent d’analyser le magasin, en détaillant le nombre de produits vendus, le nombre de clients, mais qui permet également de déterminer la présence sur les médias sociaux, le nombre d’abonnés et tous les détails pouvant aider à démarrer le programme du bon pied;
  • L’étape de la rencontre: où le CQCD rencontre le propriétaire du commerce pour lui proposer un plan d’action;
  • L’étape de formation (deux mois après): qui comprend une formation obligatoire de deux jours au développement numérique.

« En tout, 10 accompagnateurs auront la responsabilité d’accompagner ces détaillants tout au long du processus. On demande à connaître leurs ventes tous les trimestres pour constater les améliorations et on intervient lorsque ça peine à avancer » explique Léopold Turgeon.

En réalité, ces 1325 entreprises comprennent 25 entreprises qui sont de plus grande envergure, qui sont déjà présentes sur le web et de surcroît, requièrent une aide différente. À cette catégorie d’entreprises, le CQCD propose 15 journées d’accompagnement, mais à un autre niveau.  

eCommerce-Québec 2018: un événement à ne pas manquer

Du 4 au 5 octobre 2018, le CQCD organise la 5e édition de l'événement eCommerce-Québec au Palais des Congrès. Cet événement rassemblera près de 1 300 participants (détaillants, ecommerçants et fournisseurs) cherchant diverses solutions en matière de nouvelles technologies. En savoir plus sur l’événement eCommerce-Québec 2018.

Commerce numérique

source: unsplash

L’importance du consommateur dans le commerce de détail

Léopold Turgeon insiste sur un fait: la motivation et la volonté des décideurs (propriétaires des commerces) sont très importantes dans la réussite du passage au numérique. Il illustre cet exemple par une entreprise de Val-d'Or qui a été accompagnée par le CQCD pour son développement à l’international. L’entreprise « De fil en pétales » a ainsi réussi à passer d’un marché local à un marché international, notamment grâce à la mise en place d’un site de vente en ligne transactionnelle.

« Le rôle du CQCD c’est d’aider les détaillants à faire le premier pas dans la bonne direction » estime Léopold Turgeon. D’ailleurs, il conseille de « toujours penser consommateur ». «  Créez une page Facebook, soyez présents sur Instagram et fédérez votre communauté, car c’est elle qui va vous soutenir sur le web et vous aider à augmenter votre visibilité » conclut-il.

Vous voulez entendre l'épisode complet du podcast B2BQuotes.com avec Léopold Turgeon pour en savoir plus sur son parcours et ses connaissances ? Voici le podcast dans son intégralité:

Olivier Lambert_Tactik média

À propos de l'intervieweur: 

Cet épisode du Podcast B2BQuotes a été préparé et animé par Olivier Lambert de chez Tactik Média. Œuvrant depuis plusieurs années dans le domaine du marketing web et du développement des affaires, il est co-fondateur de l'agence Tactik Média et fondateur de LeadLion. Spécialiste des PME, il est constamment à l’affût des nouveautés dans le domaine du web.

Vous cherchez une bonne agence de marketing web?

B2BQuotes.com peut vous aider dans vos démarches pour trouver une bonne agence de marketing web. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en relation avec les personnes-ressources adéquates. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez être mis en contact avec des entreprises spécialisées. 

Contactez-nous au 1-844-410-1112 pour parler à un de nos représentants



OBTENEZ 3 SOUMISSIONS GRATUITES

Vous avez un projet? Laissez nous vous aider!


Obtenez 3 soumissions gratuites de fournisseurs qualifiés
Joindre un fichier

Nous avons aidé plus de 2500 entreprises à obtenir des soumissions en 2018

Source :
Source :
Source :
Source :
Source :
COMMENT ÇA FONCTIONNE?
1

Vous nous décrivez votre projet

2

Nous vous trouvons 3 fournisseurs qualifiés en 48 heures

3

Vous comparez les différentes estimations et sauvez du temps et de l'argent

Nombre de projets - 30 derniers jours
214
Nombre de fournisseurs dans notre réseau
1691
Valeur totale des mandats dans la dernière année
10 717 315 $