Envoyer un courriel à l'auteur
Table des matières

Pourquoi faire réviser son contenu Web

Dernière modification: 2019/12/16 | Temps de lecture approximatif 5 mins

Lors de la refonte d’un site Web ou du déploiement d’une stratégie de contenu, des montants considérables sont investis en design, en graphisme et en marketing. Si vous engagez vous-même votre fournisseur en rédaction Web, vous aurez à évaluer et à comparer les devis.

Certaines boîtes vous offriront des services de révision de contenu à l’intérieur de leurs offres rédactionnelles. Est-ce vraiment nécessaire? Les rédacteurs et rédactrices ne sont-ils pas déjà équipés de logiciels de correction efficaces?

Pourquoi une entreprise investirait-elle dans une révision linguistique?

Parce que votre rédaction est la voix de votre entreprise

On l’a déjà dit, sur le Web, le contenu est roi. C’est le contenu (et la qualité de celui-ci) qui tisse un lien avec votre clientèle cible.

Si l’apparence de votre site est le visage de votre entreprise, votre rédaction Web vous permet de communiquer vos valeurs, votre personnalité, votre unicité.

Ce sont les mots sur la page qui incitent à l’achat ou à la prise d’un rendez-vous.

Si vos textes sont mal écrits, bourrés de fautes, inintelligibles en raison d’une syntaxe boiteuse… Enfin, vous comprenez… Vous-même ne seriez pas porté à faire confiance à une compagnie dont le contenu est négligé.

Les grandes agences de création Web l’ont compris. De la même façon qu’un site Web n’est pas livré à un client avant un contrôle de qualité, le contenu des pages du site n’est pas intégré sur le site avant une ronde de révision linguistique.  

Lorsque le contenu est approuvé par le client, la personne chargée de la révision est le dernier rempart pour s’assurer que le texte ne comporte pas de coquilles qui auraient glissé entre les doigts de l’équipe de rédaction et de la personne responsable du projet.

Et la vérité, c’est qu’il restera toujours quelques fautes…

Pour vous donner une idée, un roman peut nécessiter jusqu’à quatre rondes de correction!

La correction d’orthographe pour le Web, c’est le contrôle qualité de votre rédaction.

Parce que la machine n’a pas encore remplacé l’humain

Qu’en est-il du logiciel de correction?

Il peut être un outil complémentaire pour le correcteur, mais il ne peut pas le remplacer. Pourquoi? Parce que, d’une part, ces logiciels ne détectent pas toutes les erreurs.

D’autre part, sa plus grande faiblesse est de ne pas avoir l’intelligence de saisir le sens d’un texte. Il ne comprend pas les subtilités de la langue et n’est pas sensible aux incohérences syntaxiques ni aux contradictions qu’il peut y avoir dans un texte.

Les logiciels de correction peuvent être efficaces pour les erreurs d’orthographe et de typographie, mais ne sont pas de bons filtres pour ce qui est de la syntaxe, de la ponctuation et de l’organisation textuelle.

En gros, un logiciel ne comprend pas ce qu’il lit. Un humain, oui!

Pour uniformiser vos communications

La personne responsable de la révision linguistique s’assure de la cohérence de la présentation des communications de l’entreprise. Voici quelques points importants à prendre en considération lors de la correction orthographique d’un site Web :

Étourdissant?

S’ajoutent à cela les recommandations propres à la rédaction sur le Web et à la féminisation... qui changent pratiquement chaque année!

Pas étonnant qu’on ait besoin de l’expertise d’un correcteur ou d’une correctrice de métier.

Pour assurer le respect de votre politique éditoriale

Les nombreuses recommandations de l’Office québécois de la langue française (OQLF) sont un bon point de départ pour la création de contenu sur le Web. Cependant, votre entreprise aura toujours ses propres pratiques selon son marché et sa clientèle cible.

Une compagnie qui œuvre dans un milieu où les anglicismes sont fréquemment utilisés décidera peut-être de traiter ces termes comme étant « entrés dans l'usage ». Cela évitera d’utiliser l’italique de manière répétée, ce qui n'est pas conseillé sur le Web pour des raisons de lisibilité.

Une marque destinée à un public jeune voudra peut-être utiliser un langage décomplexé, plus proche de la manière dont on parle.

Chaque entreprise établit donc sa ligne éditoriale personnelle. Celle-ci est généralement résumée dans une charte rédactionnelle ou un guide (ou brief) de rédaction.

C’est la même chose à la révision. Nous travaillons avec une charte qui présente, en un seul et même document fréquemment mis à jour, les pratiques de l’entreprise pour l’édition et la correction du contenu Web.

Un guide de révision est la meilleure façon d’assurer le respect de votre politique éditoriale

Pour procéder à une vérification des faits/noms et lieux importants pour votre entreprise

Pour les écrits Web, la personne responsable de la révision de contenu est aussi celle qui fera la vérification des titres d’emplois mentionnés dans l’article ou la page Web et la vérification des noms de vos clients.

Une ultime vérification qui peut éviter bien des embarras…

Comment savoir si votre entreprise a besoin d’une correction de contenu Web

Si vous avez une petite entreprise ou un blogue personnel, vous déciderez peut-être d’engager un pigiste. Dans la majorité des cas, ces rédacteurs ne font pas corriger les textes qu’ils vous livreront par un ou une professionnel.le de la révision. 

Une façon de bonifier l’approche est d’engager quelqu’un pour faire la relecture. Un professeur de français à la retraite, par exemple, un étudiant ou une étudiante en rédaction, en révision linguistique, en littérature. Encore là, l’avantage d’avoir un regard « neuf » sur le contenu est indéniable.

Si votre entreprise est en contact avec des clients commerciaux importants, des organismes publics et parapublics, vous devriez probablement faire réviser vos communications et votre contenu Web. Cela vous évitera probablement bien des maux de tête.

Renseignez-vous auprès du fournisseur lorsqu’il dépose une soumission si vous ne voyez pas la mention d’une révision.

Complément d’information : le rôle d’un réviseur linguistique

Le réviseur linguistique est un professionnel spécialisé dans la langue. Il connaît ses pièges les plus fréquents (anglicismes, paronymes, grammaire, orthographe [nouvelle ou traditionnelle?], vocabulaire, syntaxe) et saura les repérer dans vos textes. Mais sa tâche ne s’arrête pas à la correction.

Le réviseur linguistique :

  • scrute tous les éléments du texte afin de s’assurer qu’il soit clair, cohérent et bien structuré;
  • vérifie le vocabulaire, la grammaire, la construction syntaxique, la ponctuation, la typographie, les cooccurrences, les sigles, les abréviations;
  • valide les faits, les dates, les noms, les citations, les numéros de téléphone, les adresses;
  • veille à ce que les normes de présentation soient respectées;
  • s’assure que la présentation soit uniforme.

Le réviseur linguistique peut aussi procéder à une réécriture dans le but :

  • de rendre plus efficace la communication de l’information au public cible;
  • de faciliter la lecture par une structuration de l’information;
  • d’améliorer la lisibilité, la cohésion, la pertinence, la cohérence, l’intelligibilité et la compréhensibilité d’un texte.

Quelques ressources utiles

Guide de rédaction du contenu du gouvernement du Canada

Guide de rédaction du gouvernement du Québec

 

 

 

 

Auteur : 

Chapô est une boîte de création de contenu spécialisée en rédaction SEO. Nous travaillons toujours en équipe. Nos rédacteurs et rédactrices proviennent de divers milieux (marketing, journalisme, communication). Notre correctrice senior est titulaire d’un baccalauréat en langue française et rédaction professionnelle (concentration communication publique). Nous offrons des services rédactionnels pour les entreprises et diverses agences Web.

Vous cherchez quelque chose d'autre?



OBTENEZ 3 SOUMISSIONS GRATUITES

Vous avez un projet? Laissez nous vous aider!


Obtenez 3 soumissions gratuites de fournisseurs qualifiés
Joindre un fichier
989

Projets traités

30 derniers jours

2853

Fournisseurs

dans notre réseau

15 958 156 $

En mandat

Dans les 12 derniers mois