Envoyer un courriel à l'auteur
Karine Dutemple
Karine
Dutemple

(Rédactrice)
Table des matières

L'évolution et l'histoire du SEO: 9 faits intéressants

Dernière modification: 2018/10/09 | Temps de lecture approximatif 5 mins

Omniprésent sur le web, le SEO ou référencement naturel s’affaire à trouver les articles les plus pertinents en fonction des objectifs de recherche des internautes. Mis en place par l’intermédiaire des moteurs de recherche, le SEO a fait beaucoup de chemin depuis ses premiers balbutiements.

Afin d’en savoir davantage à ce propos, voici une petite rétrospective des grands moments qui ont parsemé son chemin jusqu’à aujourd’hui.

L'histoire du SEO

1945 : Vannevar Bush et l’ancêtre du référencement

Bien loin du référencement naturel que nous connaissons actuellement, Vannevar Bush imagine en 1945 un système d’archivage de données à l’échelle mondiale nommé Memex. Ce directeur de la défunte Office of Scientific Research and Development publie un article détaillant cette invention théorique et la définit comme « un système de collecte, d’extraction et d’insertion de données ». Non seulement le Memex permet t-il de naviguer entre les différentes sources d’information, mais il permet en plus de créer des liens entre celles-ci. 

Vannevar Bush, inventeur du SEO

Photo: Wikipedia

1990 : Archie

Il faut attendre un peu moins d’un demi-siècle plus tard pour qu’une percée soit réalisée et que soit mis sur pied ce que beaucoup estiment être le premier moteur de recherche. Pour la toute première fois, il est possible d’avoir accès à des informations sur d’autres serveurs internet.

À l’origine de ce premier moteur de recherche se trouve Alan Emtage, ancien étudiant en sciences informatiques de l’Université McGill. Son initiative découle d’une lacune observée dans l’emploi qu’il occupa au sein de cette même institution : celle d’administrateur de systèmes. Qu’elle était cette lacune? L’impossibilité de trouver un logiciel autrement que par une recherche manuelle au sein des archives. Cette tâche étant particulièrement fastidieuse, Emtage décida d’automatiser l’ensemble du processus.

1993 : Architext (Excite) et les premiers craqueurs

Ce moteur de recherche, mis sur pied grâce à l’initiative de six étudiants de Stanford (Mark VanHaren, Martin Reinfried, Graham Spencer, Joe Kraus, Ryan McIntyre, Ben Lutch) est reconnu comme étant une véritable révolution par rapport au classement des informations sur le net. Les mots-clés repérés dans le contenu sont, pour une première fois, pris en compte dans le référencement de résultats.

Rebaptisé Excite quelque temps plus tard, ce moteur de recherche est victime des premiers « craqueurs », lesquels apparurent aux alentours de 1997. Le génie de ces derniers leur permet d’obtenir un positionnement favorable (dans le top 10 des résultats) en décodant les 36 algorithmes du moteur de recherche.

1997 : apparition du terme Search Engine Optimization

Suite aux problèmes soulevés par l’indexation des sites web et par la prise en compte de la visibilité d’un site web dans ce paramètre, apparaît le terme SEO. Ce dernier devient, à partir du milieu des années 90, un véritable champ de compétences.

Les années 90 : du référencement on-site au référencement off-site

Avant l’arrivée de Google en 1998, le référencement prenait uniquement en considération les facteurs on-site comme la densité des mots-clés. Au fil du temps, un problème apparut toutefois de façon assez marquée en raison de l’algorithme plutôt rudimentaire alors mis en place pour indexer les pages : la surutilisation des mots-clés et de liens entrants.

Considérée comme une pratique blackhat, la surutilisation de mots-clés détournait l’objectif premier des moteurs de recherche (Altavista, Yahoo) qui tenaient à ce que les mots-clés insérés dans les articles ne soient présents que dans la mesure où ils sont pertinents par rapport au contenu. Pour les webmestres, la surabondance de mots-clés s’avérait plutôt une façon efficace de faire du profit en raison de la présence de publicités payantes sur leur site et de l'augmentation du trafic sur celui-ci.

En ce qui a trait aux liens entrants, leur présence en quantité exagérée était bien sûr une astuce intéressante pour attirer un maximum de visiteurs, tout en évitant de répondre à son objectif premier : attester de la notoriété du site et de la qualité de ses informations. Afin de contrer cette problématique, la nécessité de complexifier l’algorithme est apparu.

1998 à 2005 : l’arrivée de Google sur le marché

Suite à cette situation, Google fait une entrée remarquée sur le marché en 1998 en déclassant ses compétiteurs.

À partir des années 2000-2002, Google introduit la notion de Page Rank et prend en compte la quantité de liens entrants sur le site pour positionner les pages. Néanmoins, il est toujours impossible d’évaluer la qualité des liens insérés dans le contenu, ce qui est une faiblesse dont profiteront plusieurs webmestres.

En 2005, la personnalisation des résultats franchit une nouvelle étape dans le chemin visant à perfectionner le référencement. À ce propos, Google prend désormais en considération les résultats de recherche des utilisateurs, ce qui permet au moteur de recherche d’atteindre un nouveau sommet dans la qualité des résultats fournis aux internautes. De plus, il introduit la géolocalisation, laquelle fournit des résultats de recherche en adéquation avec le lieu de résidence de l’internaute à l’origine de la recherche.

Dans cette même optique, une nouvelle ligne directrice est élaborée afin de cibler les pratiques « white hat » qui permettent au site d’être référencés en fonction de la qualité et de la richesse de leur contenu.

Chapeau blanc_white hatPhoto: Pixabay

2010 : les réseaux sociaux influencent le SEO

Évoluant de leur côté, les réseaux sociaux n’étaient jusqu'alors pas inclus dans l’algorithme des moteurs de recherche comme Google et Bing. Il faut attendre 2010 pour qu’une initiative en la matière soit mise de l'avant et que les posts publiés par le réseau d’un utilisateur de Facebook correspondent aux intérêts des internautes.

2011-2012 : Les pénalités Google

Faisant toujours preuve d’une plus grande dose d’imagination, les webmestres mettent en œuvre plusieurs astuces pour améliorer leur référencement tels que l’achat de liens, la production de fermes de contenus (sites avec une grande quantité de contenus de faible qualité dont le degré de publicité est plutôt élevé). Afin de remédier à ces problèmes, Google lance deux pénalités : Panda en 2011 et Pingouin en 2012.

De prime abord, la pénalité Panda vise à punir les sites publiant du mauvais contenu, du contenu dont la mise à jour n’est pas effectuée assez fréquemment ou qui est dupliqué.

De son côté, la pénalité Penguin cible la surabondance de liens au sein du contenu, lesquels n’ont souvent aucun lien avec le contenu du texte. L'emphase est ainsi enfin mise sur la qualité des liens ainsi que sur leur pertinence en fonction du sujet abordé.

2015 : l’expérience utilisateur

Affinant le processus du référencement des sites, Google décide de faire descendre dans les résultats de recherche les sites qui ne profitent pas d’une version mobile adaptée aux besoins des utilisateurs. Il se distance donc des facteurs initialement pris en considération et qui peuvent se partager entre le référencement off-site et le référencement on-site.

Vous aimeriez en apprendre davantage sur le SEO? Écoutez un podcast! Pour vous guider vers des podcasts intéressants qui parlent des actualités dans ce domaine, nous avons créé une liste: 10 podcasts sur le SEO et le marketing web à mettre sur sa liste d'écoute.

Karine Dutemple

Photo de couverture : Pixabay

Vous cherchez un fournisseur de services d’optimisation SEO?

B2BQuotes.com peut vous aider dans vos démarches pour trouver un spécialiste du SEO. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en relation avec les personnes-ressources adéquates. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez être mis en contact avec des entreprises spécialisées. 

Contactez-nous au 1-844-410-1112 pour parler à un de nos représentants



OBTENEZ 3 SOUMISSIONS GRATUITES

Vous avez un projet? Laissez nous vous aider!


Obtenez 3 soumissions gratuites pour votre projet de SEO
Joindre un fichier

Nous avons aidé plus de 1500 entreprises à obtenir des soumissions en 2018

Source :
Source :
Source :
Source :
Source :
COMMENT ÇA FONCTIONNE?
ICÔNE ÉTAPE 1

Vous nous décrivez votre projet

ICÔNE ÉTAPE 2

Nous vous trouvons 3 fournisseurs qualifiés en 48 heures

ICÔNE ÉTAPE 3

Vous comparez les différentes estimations et sauvez du temps et de l'argent

Nombre de projets - 30 derniers jours
201
Nombre de fournisseurs dans notre réseau
1423
Délai moyen de réponse
10 minutes